EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer Conseils de fabrique

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer BOUSBACH

Fermer Behren-Messes à l'EHPAD

Fermer Behren-lès-Forbach

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Formation litturgique

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer KERBACH

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

home.gifBienvenue sur Notre Dame Des Nations

Bienvenue sur Notre Dame des Nations de Behren-Bousbach-Kerbach
 
Églises St Blaise (village) et St Jean Bosco (cité) à Behren, Notre Dame de l'Assomption à Bousbach, St Rémi à Kerbach .
Vous pouvez nous contacter : contact@notredamedesnations.fr

Accéder au site de la Communauté de Paroisses Cœur Immaculé Des Hauteurs de Spicheren      voir ici


  eek les infos importantes du moment, rappels divers et annonces d'évènements       cliquez ici eek

Pour les différentes activités et manifestations des enfants de l'ACE , de la 1ère communion et des confirmands , prière consulter ce  lien  vers la page Facebook de la Communauté.         (Après consultation,  "flèche retour"  pour revenir sur site)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
news.gifLes 8 dernières nouvelles


Sainte Barbe 2018 - par gerard le 12/12/2018 @ 10:28

(Merci à Serge pour ce compte-rendu)
Sainte Barbe honorée à Behren le 9 décembre 2018
En quatre temps :
-Tout d’abord une messe à l’église Saint Blaise à Behren les Forbach.
Dans le chœur la statue en bois de Sainte Barbe, trône sur un nouveau socle fabriqué par  l’association Joliot Curie. Tout autour de l’autel les dix sept membres du chœur polyphonique sarde : Coro Peppinu Mereu Tonara invité par le Cercle Sarde de Behren.
Avec la présence de mineurs retraités et veuves de mineur d’ici, du Pas de Calais, du Doubs et de Belgique en lien avec l’Association LSR et des mineurs bénévoles et les sapeurs pompiers de Behren.
La bougie du deuxième dimanche de l’avent est allumée par un mineur. Un événement vient donner une teinte particulière à cette messe : le baptême de Gabin, huit mois, tout sourire. 
C’est un grand moment de recueillement où nous avons prié pour les mineurs tués lors de catastrophes minières et des pompiers morts en service.  Le prêtre met l’accent sur la longue chaine humaine qui, à la suite des prophètes, de Jean Baptiste, de Sainte Barbe, des dix neuf martyres d’Algérie, dont les sept moines de Tibhirine, Mgr Pierre Claverie (mort avec sont chauffeur Algérien, Mohamed) qui on été béatifié la veille au sanctuaire de  Santa Cruz à Oran(Algérie)
recueillement de cette grande assemblée.Nous sommes transportés par les chants de la chorale Sarde et par le
 
- Au sortir de l’église, l’harmonie municipale a ouvert la marche, suivie de la statue de Sainte Barbe portée par mineurs et pompiers et d’une foule courageuse. Nous nous rendons à l’église Jean Bosco où nous attendait une vingtaine de membres de la communauté musulmane, pour un moment de prise de parole plus citoyenne. Sainte Barbe n’a pas que protégé des chrétiens ! Et surtout aujourd’hui où il n’y a plus que des mineurs retraités, comment garder l’esprit du Mineur ? Et c’est Mohamed Boucharouit qui d’une façon naturelle et pleine de convictions, parle de la fraternité, de la solidarité au fond de la mine où l’on ne faisait aucune différence entre les hommes. Comment garder cet esprit aujourd’hui, et se sentir tous citoyens pour bien vivre ensemble à Behren.
Ensuite la parole est donnée à Jonathan Kessler, président de l’amicale des Sapeurs Pompiers. Il insiste sur le service rendu à tous sans distinction. Et enfin un bénévole mineur Eugène Ograbek, nous lit avec émotion un poème. Tous ces discours ont été chaleureusement applaudis.
 
-Puis nous avons tous étaient accueillis dans le hall de la  résidence des Platanes, rue des Cévennes pour un copieux apéritif offert par la municipalité. Ce fut encore un grand moment  de convivialité et de fraternité, rehaussé par des chants polyphoniques Sardes.
 
-Un grand merci à tous les participants, à tous les paroissiens bénévoles, aux membres des différents services de la mairie qui ont permis la réussite de cet événement.

48145165_Chorale_sarde.jpg

47685694_Pompiers.jpg

47577116_retraites.jpg

48210617_retraites2.jpg

WP_20181209_11_47_03_Rich__.jpg

WP_20181209_11_54_31_Rich__.jpg

WP_20181209_11_55_50_Rich__.jpg

WP_20181209_11_59_37_Rich__.jpg

WP_20181209_12_01_34_Rich__.jpg

 
 

... / ... Lire la suite


Béatification des 19 martyrs d’Algérie : « Ces Bienheureux aimaient le peuple algérien »

Publié le 05 décembre 2018 Église de france

Le 8 décembre 2018, les dix-neuf religieux catholiques assassinés durant la « décennie noire » de la guerre civile, seront béatifiés au sanctuaire de Santa Cruz à Oran (Algérie). Monseigneur Paul Desfarges, archevêque  d’Alger, avait rédigé en novembre 2018, une lettre pastorale qui explique le sens de la démarche de l’Église catholique en Algérie. Voici son témoignage.
Qui étaient les 19 martyrs assassinés au cours de la guerre civile algérienne entre 1994 et 1996 (moines de Tibhirine, Mgr Pierre Claverie, frère Henri Vergès, des Pères Blancs et six religieuses de différentes congrégations) ? 

moines de Tibhirine

i
Ces dix-neuf frères et sœurs « Bienheureux » sont une image, une icône, de ce qu’est l’identité de notre Église. Ils ont donné leur vie à Dieu, à l’Algérie et au peuple algérien. Ils ont passé leurs vies à aimer et à servir ce peuple qui était dans l’épreuve de la tourmente, de la violence (NDLR Guerre civile algérienne dans les années 1990). Ils pensaient que leurs relations avec leurs frères et sœurs, avec lesquels ils avaient partagé toute leur existence, étaient plus importantes que de protéger leur vie. Ils étaient autant en danger qu’eux, mais ils avaient fait le choix de rester en Algérie pour les soutenir. Je crois que cela dit quelque chose de ce qu’est notre Église.
Comment appréhendez-vous cet évènement ?
En toute confiance. Cette béatification est une grande joie. La façon dont l’Église rend hommage à ces hommes et ces femmes est un beau cadeau que le Seigneur nous fait. Ce sont vraiment des saints « ordinaires » car, pris dans la tourmente, ils donnaient leur vie à Dieu. Ils vivaient leur quotidien avec des hauts et des bas. Mais, tous les jours, ils se disaient que ça valait la peine de rester en Algérie car leurs relations avec leurs frères et sœurs algériens primaient sur leurs appréhensions.
Comment se sont déroulés les préparatifs ?
Nous sommes allés d’heureuses surprises en heureuses surprises. Les autorités ont donné leur feu vert. Elles ont facilité l‘obtention des visas, les voyages en avion, les logements. Je sens que l’Esprit Saint est derrière tout cela. C’est évident, la grâce est là. Les « Bienheureux » nous aident. Nous voulons que la cérémonie soit à la couleur de ce qu’ont été leurs vies.
En quoi cette béatification est-elle un évènement important ?
En 2018, nous vivons dans un monde où l’on ne croit pas, où la fraternité est menacée, en particulier avec nos frères et sœurs musulmans. Nous pouvons dire à travers cette cérémonie qu’il est possible de vivre des relations d’amitié, de fraternité, d’estime avec des musulmans. Par exemple, je suis en admiration, devant le personnel algérien, musulman, qui travaille dans nos services Caritas. Ce sont des hommes et des femmes qui vivent ici par la qualité, la générosité, leur don, leur engagement dans le service. Celui qui aime est née de Dieu et vit de Dieu.
En quoi cette béatification sera-t-elle placée sous le signe de l’amitié et de la fidélité au peuple algérien ?
Cette béatification n’est pas une cérémonie entre chrétiens. C’est une cérémonie de chrétiens avec nos frères et sœurs musulmans pour honorer le vivre-ensemble en paix. C’est comme cela que nous devons avancer. Les victimes chrétiennes seront associées aux 114 imams qui avaient refusé de cautionner la violence pendant la décennie noire. Pendant la guerre civile, il y eut aussi un certain nombre de journalistes, d’écrivains, d’artistes, de pères et de mères de familles qui ont désobéi aux groupes armés. Certains ont été fidèles à leur foi, à leur conscience, à leur amour du pays et ils en sont malheureusement morts. Nous ne pouvons pas honorer nos martyrs sans prendre tous les autres dans nos prières, nos louanges ou nos actions de grâce.
Pourquoi la cérémonie de béatification se déroulera-t-elle à Oran ?

Pierre CLAVERIE, lors d'une réunion de l'AJIR (Association des journalistes d'information religieuse) à Paris.
 

Elle aura lieu au sanctuaire de Santa Cruz, à Oran, car Mgr Pierre Claverie, dominicain, fut évêque du diocèse d’Oran de 1981 à 1996. D’ailleurs, l’Église a choisi d’appeler cette cause : « Béatification de Mgr Pierre Claverie et ses dix-huit compagnons ». Il a été assassiné le 1er aout 1996, par une bombe qui a explosé au moment même où il ouvrait la porte du garage de son évêché. Il était avec son jeune ami Mohamed Bouchikhi qui a perdu la vie en même temps que lui. Dans un petit carnet, Mohamed avait écrit que la vie valait la peine de prendre des risques « pour un homme comme lui ». Il savait que Mgr Pierre Claverie avait une parole forte et vigoureuse et qu’elle pouvait gêner.
Quels liens vous unissaient à Monseigneur Pierre Claverie, assassiné le 1er août 1996 ?
Nous nous connaissions depuis toujours. Il était vicaire général quand je suis devenu évêque. J’allais à la réunion de la CERNA (Conférence des évêques de la région Nord de l’Afrique). On se voyait, on parlait, on échangeait. C’était un frère.
Qui sera présent à cette cérémonie ?
Du côté algérien, le président algérien a donné son aval. Il y aura un représentant du Président de la République, soit le Président du Sénat, soit celui des affaires religieuses. Sur 1200 personnes présentes au sanctuaire de Santa Cruz, 300 Algériens sont invités. La cérémonie sera retransmise en direct aussi à la basilique Notre-Dame d’Afrique d’Alger où nous attendons plus de 1500 personnes.
Le Pape François ne viendra pas à cet évènement. Le Cardinal Giovanni Angelo Becciu, préfet de la Congrégation de la cause des saints (chargée au Vatican de l’ensemble des processus de béatification et canonisation) a été désigné pour le représenter…
Il ne vient pas parce que ce n’est pas lui qui vient pour les béatifications. Ce n’est pas non plus le moment le plus opportun. Nous allons entrer en période électorale en Algérie. Mais l’idée que le Pape François puisse venir en Algérie fait son chemin.
Le processus de béatification a été assez rapide. Cet évènement aidera-t-il à aller vers un chemin de paix et de réconciliation ?

1er septembre 2017 : Le pape François reçoit en audience privée, Mgr Paul DESFARGES, archevêque d’Alger (c), Mgr Jean-Paul VESCO, évêque dominicain d’Oran (d), et le P. Thomas GEORGEON, moine trappiste, postulateur (g) venus défendre la cause en béatification des 19 catholiques assassinés en Algérie au cours des années 90. Vatican. DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT.
 


Dans les années 1990, la situation était dramatique pour tout le monde. J’étais à Constantine. De nombreuses familles ont été touchées d’une manière ou d’une autre par les désaccords ou les divisions. La guerre civile a fait de 150 000 à 200 000 morts. Les plaies ne sont pas complétement cicatrisées. La béatification aidera à les guérir. Nous avons rencontré le Pape François le 1er septembre 2017 avec Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran et le Père Thomas Georgeon, moine trappiste. Nous étions venus défendre en audience privée la cause en béatification des 19 martyrs. Il nous a conseillé d’être délicat et d’entreprendre une bonne catéchèse. On s’aperçoit justement que c’est en bonne voie. Cet évènement ne doit pas être vécu comme une plainte tournée vers le passé mais plutôt vers l’Espérance et l’avenir.
Vingt ans après la guerre civile, comment poursuivre le travail interreligieux ?
Grâce au cheikh Khaled Bentounes et à la confrérie religieuse soufi Alawiyya, l’Algérie a pu faire aboutir une résolution à l’Organisation des Nations Unies (ONU) le 8 décembre 2017, celle de faire du 16 mai la « Journée internationale du vivre-ensemble en paix ». J’espère que cette journée deviendra importante parce que l’Autre est mon frère en humanité. Je ne peux pas être disciple de Jésus si je ferme mon cœur. Que ce dialogue inter-religieux soit difficile à mener, que ça nous demande des conversions, c’est une chose. Mais des hommes et des femmes ont donné leurs vies et ont manifesté que ce chemin de fraternité vaut la peine d’être vécu. Nous sommes dans le pays du Père Charles de Foucauld (NDLR. 1858-1916), je voudrais vivre de telle façon que les autres puissent me reconnaitre comme l’un de leurs frères. Vivre avec l’autre me fait du bien. Je ne dis pas que c’est facile. La vie reste la vie. Mais tout de même, ce chemin-là permet d’être heureux.

Les 19 martyrs

Les sept frères des moines de Tibhirine (Trappistes)

Frère Christian de Chergé (1937-1996), frère Christophe (1950-1996), frère Luc (1914-1996), frère Michel (1944-1996), frère Bruno (1930-1996), frère Célestin (1933-1996), frère Paul (1939-1996).

Des religieuses et religieux

  • Frère Henri Vergès, frère mariste
  • Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond – Petite Sœur de l’Assomption
  • Sœur Esther Paniagua Alonso – Sœur Augustine Missionnaire
  • Sœur Caridad Álvarez Martín – Sœur Augustine Missionnaire
  • Jeanne Littlejohn sœur Angèle-Marie – Sœur de Notre-Dame des Apôtres
  • Denis Leclercq Sœur Bibiane – Sœur de Notre-Dame des Apôtres
  • Sœur Odette Prevost – Petite Sœur du Sacré-Cœur

Quatre missionnaires d’Afrique

  • Jean Chevillard
  • Alain Dieulangeard
  • Charles Deckers
  • Christian Chessel

... / ... Lire la suite


L'AVENT 2018 - par gerard le 03/12/2018 @ 10:26

Qu'est ce que l'AVENT

question_avent-v4-bis.jpg


La réponse du père Cédric Burgun

Avant Noël s’ouvre le temps de l’Avent, qui commence cette année le 2 décembre 2018. L’avent (avec un « e ») est certes un temps qui précède Noël. Mais d’où vient ce temps et quel est son but ?

Un temps où l’on prépare son cœur à fêter Noël

Le temps de l’Avent compte quatre dimanches avant Noël. Historiquement, on sait que l’avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ et les divers événements : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de saint Jean-Baptiste, etc.

Avec Saint Jean-Baptiste, attendre Noël

Saint Jean-Baptiste est un personnage clé de l’avent puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu. En effet, le Messie de Dieu ne s’accueille que par un cœur ayant le désir de se convertir à sa parole. En quelque sorte, il incarne bien l’esprit de l’avent puisque c’est le prophète de l’attente par excellence : il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ, qui vient dans le monde.

Se préparer à recevoir Jésus avec la Vierge Marie

La Vierge Marie tient aussi une place toute particulière puisque son rôle et sa place dans l’accueil de Dieu au cœur de sa vie sont particulièrement offerts à notre prière. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à le recevoir ? Elle est la figure de l’attente et de la confiance en Dieu par excellence.

L’Avent, pour apprendre à préférer Jésus

Comme nos cœurs sont dans l’attente et appelés à se convertir pour mieux accueillir l’Enfant Jésus, quelques « signes » liturgiques vont signifier cela : en plus de la couleur violette que revêtent les prêtres par les ornements liturgiques, on ne chante plus le Gloria à la messe du dimanche. C’est le  chant des anges la nuit de Noël : on le «réserve» donc pour cette fête, comme pour mieux le retrouver à Noël.

Le violet est aussi la couleur de la « pénitence » dans l’Église, un mot que l’on aime moins… Jean-Baptiste «proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés !» La conversion est toujours tournée vers une joie plus grande qu’est l’accueil de Dieu dans nos vies. C’est cela que nous célébrerons le 25 décembre et c’est pour cela que nous disposons nos cœurs à préférer Jésus à toute chose. Regardez Marie par exemple : elle avait un beau projet de mariage avec Joseph ! Ces deux personnages (comme tant d’autres saints d’ailleurs) avaient des projets, une vie bien réglée, une belle situation et pouvaient légitimement profiter de l’existence. Mais ils ont préféré Dieu à toute autre chose. C’est le témoignage que nous recevons pendant l’Avent.

Père Cédric Burgun prêtre du diocèse de Metz

 

... / ... Lire la suite


2° Journée mondiale des pauvres - par gerard le 18/11/2018 @ 11:55

Message du pape pour la 2° Journée mondiale des pauvres   
le 18 novembre 2018 - 33° dimanche du temps ordinaire

Extraits (I.MEDIA)                             Pour le message intégral   voir ici

Dans son Message pour la 2e Journée mondiale des pauvres, publié par le Saint-Siège le 14 juin 2018, le pape François a souhaité que cet événement fêté le 18 novembre prochain soit un moment privilégié pour l’évangélisation.
Dans un monde qui marginalise les pauvres et les considère comme des déchets, la bonne attitude, chrétienne, évangélique, consiste au contraire à donner “la première place“ à ceux qui sont dans le besoin, a expliqué le pontife.

Les pauvres sont pour lui ceux qui crient vers Dieu, “le cœur brisé“ par la tristesse et la solitude. Ceux dont la dignité est foulée aux pieds, ceux encore qui sont “persécutés par une justice inique“ et des politiques “indignes de ce nom“.

Ecouter le cri des pauvres

Ce cri, a poursuivi le pape, engage à un “examen de conscience sérieux“, pour l’écouter et y répondre en s’engageant personnellement. Les pauvres mettent ainsi en cause notre “indifférence, fruit d’une vision de la vie trop immanente“, c’est-à-dire tournée vers le présent.

Car les pauvres “nous évangélisent“, a rappelé le successeur de Pierre, à la suite saint Vincent de Paul (1581-1660), en aidant à découvrir chaque jour la “beauté“ de l’Evangile. “Ne passons pas à côté de cette occasion de grâce“, a-t-il recommandé. Commentant le thème de cette Journée – ‘Un pauvre crie, le Seigneur entend’ – il a souligné que l’attitude du psalmiste consiste à transformer sa pauvreté en “un chant de louange et d’action de grâce“.

C’est également l’expérience de sainte Thérèse d’Avila, citée par le pontife : une espérance “fondée sur l’amour de Dieu qui n’abandonne pas celui qui se confie en Lui“. Dès lors, cette expérience peut être vécue par chacun, sous la forme d’une “pauvreté en esprit“. “C’est être le souverain de tous les biens du monde que de les mépriser“, affirmait ainsi la mystique espagnole (1515-1582).

Attitude aimante plutôt qu’assistance

Privilégiant “l’attitude aimante“ vis-à-vis des pauvres plutôt que “l’assistance“, le pape a salué les multiples initiatives chrétiennes de proximité envers les plus démunis. Il a toutefois mis en garde contre l’attitude qui consiste davantage à “nous satisfaire nous-mêmes“ qu’à entendre “réellement“ le cri des pauvres, dans une culture qui pousse “à nous regarder dans la glace“.

Concrètement, le 18 novembre prochain, l’évêque de Rome a invité à prier ensemble avec les pauvres, et à partager avec eux le repas du dimanche. La Journée mondiale des pauvres a été lancée par le pape François le 13 novembre 2016, après le Jubilé des sans-abri organisé par l’association Fratello, au cours de l’Année de la miséricorde. Dans sa lettre de conclusion de l’année sainte, Misericordia et misera, le 21 novembre suivant, le pontife avait institué une journée dédiée uniquement aux pauvres chaque 33e dimanche du temps ordinaire



Rappelons que le 18 novembre 2018 est aussi la journée nationale du Secours Catholique et que les quêtes de ce jour de toutes les églises de France lui sont versées  pour lui permettre de secourir les nécessiteux .

... / ... Lire la suite


Nuit de la Charité suite - par gerard le 17/11/2018 @ 19:13

SOLIDARITÉ Stiring-Wendel : 11e  Nuit de la charité à l’église Saint-François - nuit du 17 au 18 novembre 2018.

Au départ de Forbach, une vingtaine de marcheurs ont rallié, samedi à 15 h, Stiring-Wendel, A 16 h, tous les participants de la 11e Nuit de la charité se sont retrouvés sur le parvis de l’église Saint-François pour partager un café-gâteau. Un moment convivial suivi ensuite d’un temps d’échanges, avec le témoignage de bénévoles et bénéficiaires des cinq associations caritatives qui participent à ce rendez-vous. Une messe, puis la traditionnelle soupe aux pois, concoctée par la communauté Emmaüs, ont rassemblé toutes les générations dans un même esprit de solidarité.      (extrait et photos RL)
Charite10.jpg

Charite12.jpg  Charite13.jpg

Charite11.jpg

 
La « NUIT DE LA CHARITE » s'est  poursuivie par la messe présidée par le vicaire général Dominique Thiry et la participation des chorales de l’archiprêtré, la soupe de pois cassés avec la Communauté Emmaüs, la nuit d’adoration jusqu’à 8h dimanche matin,
l'office des Laudes à l’église Saint François de Stiring-Wendel et un petit déjeuner.

Les associations participantes de la Nuit de la Charité

Charite1.jpg


Charite2.jpgCharite3.jpg

Charite_5.jpg
 

... / ... Lire la suite


Samedi 10 novembre 2018 – Eglise St Jean Bosco.
Les jeunes de la deuxième année de préparation à la confirmation ont découvert le dynamisme de la communauté de paroisses à travers le témoignage des bénévoles s’occupant des sacristies, du fleurissement des églises, de la permanence, des  célébrations à l’Ehpad, de l’ACE, des chorales, du nettoyage des églises, du Secours Catholique, des groupes de prière, des lecteurs... Les jeunes iront passer quelques heures avec eux dans leurs activités au sein des paroisses afin de découvrir leur savoir-faire et s’en imprégner.
Carmela
10_nov_1.jpg

10_nov_6_.jpg  10_nov_7_.jpg

10_nov_8_.jpg  10_nov_10_.jpg

10_nov_9_.jpg

10_nov_2.jpg  10_nov_3.jpg

10_nov_4.jpg  10_nov_5.jpg


ci-après extrait du RL du 14/11/18

Du bénévolat chez les confirmands
À travers le témoignage des bénévoles de la sacristie, les jeunes de la seconde année de confirmation ont découvert le dynamisme de la communauté des paroisses, le fleurissement, les permanences, les rencontres à l'Ehpad, l'ACE, la chorale, le nettoyage des églises. les actions
du secours catholique. les groupes de prières etc. << Dans leurs activités au sein de la paroisse, ils doivent transmettre leur savoir-faire explique Carmela Tabone, l'animatrice laïque en pastorale auprès des jeunes dans larchiprêtré. C'est pourquoi les jeunes iront passer quelques heures en
immersion réelle. ›› En retour les confirmands devront apporter à leur tour par écrit ce qu'ils ont fait et expliquer ce que leur aura apporté ce bénévolat. L'idée part du principe des stages qu'ils font à l`école avec un rapport de stage à la fin de leur imrnersion. Tous se disent prêts pour cette action et ont d'ores et déjà choisi leur association de prédilection.
 

... / ... Lire la suite


Nuit de la Charité 2018 - par gerard le 06/11/2018 @ 19:12

NUIT_DE_LA_CHARITE_2018_affiche.jpg

Le samedi 17 novembre à lieu la « NUIT DE LA CHARITÉ » 2018

L'archiprêtré de Forbach, en partenariat avec Emmaüs et les associations caritatives et humanitaires, organise chaque année la Nuit de la Charité. Une occasion de dialoguer avec les représentants des associations et s'informer sur leurs activités. Durant cette Nuit de la Charité s'enchaîneront des moments de repas conviviaux avec notamment la traditionnelle soupe de pois cassés, des conférences, des moments de prières, des chants des chorales des paroisses voisines...
Au petit matin, les compagnons offrent le petit-déjeuner à ceux qui ont partagé cette chaleureuse nuit de solidarité.
  
Après 10 ans où la « NUIT DE LA CHARITE » avait lieu à Forbach, les différentes associations souhaitaient lui redonner un nouveau souffle, en restant un évènement d’archiprêtré. Elle aura lieu cette année les 17 et 18 novembre, avec la plus grande partie de la manifestation à l’église Saint François de Stiring-Wendel.

 
Samedi 17 novembre
·         15h : Départ de la marche, devant la chapelle « Notre Dame de Bon Secours », ( rue de la Chapelle à Forbach ) pour l’église Saint François de Stiring-Wendel
Possibilité de laisser les voitures sur le parking de la SNCF, rue du rempart, à 200 m de la chapelle « Notre Dame de Bon Secours ». A partir de 19h, deux minibus seront mis à disposition pour le retour sur Forbach. Ils feront la navette tout au long de la soirée, jusqu’à 20h30.
·         16h : Accueil café devant le parvis de l’église Saint François de Stiring-Wendel (pour les marcheurs et pour toutes les personnes qui souhaitent participer à cette manifestation).
Attention, pour le stationnement autour de l’église, pensez à mettre votre disque bleu ! Vous pouvez aussi stationner librement au parking de la mairie à 200 m.)
·         16h30 à 18h : Échanges et témoignages de bénévoles et de bénéficiaires de différentes associations caritatives, entrecoupés de chants.
·         18h : Pause avec un pot. Les chorales feront leur dernière répétition.
·         18h30 : Messe unique pour l’archiprêtré présidée par le vicaire général Dominique Thiry et la participation de toutes les chorales de l’archiprêtré.
·         19h30 : Soupe avec la Communauté Emmaüs
·         20h30 : Nuit d’adoration jusqu’à 8h dimanche matin.
 
Dimanche 18 novembre
·         8h : Office des Laudes à l’église Saint François de Stiring-Wendel
 
La « NUIT DE LA CHARITE » se poursuivra dans les différentes Communautés de Paroisses par une messe de communauté.
Elle sera associée à la 2ème journée mondiale des pauvres, voulue par le pape François et la journée nationale du Secours Catholique :
·         9h30 au Habsterdick
·         10h à Alsting
·         10h à Kerbach
·         10h30 à Forbach Saint-Rémi
·         11h à Vieille-Verrerie Saint-Joseph

... / ... Lire la suite


La messe des missions 2018 - par gerard le 22/10/2018 @ 13:31

Ce dimanche 21 octobre 2018, l'abbé Serge a célébré la messe des missions qui clôture la semaine mondiale missionnaire.
Pour bien marquer ce jour, il a baptisé Elise et Alessio durant la messe.
Les enfants préparant la première communion sont entrés en processionportant les symboles du globe terrestre et de l'universalité de la foi.


A_redimensionner.jpg
 
Ces deux baptisés, ces enfants ainsi que tous les chrétiens sont appelés à tansmettre la foi jusqu’aux extrêmes confins de la terre. Les enfants ont accroché sur un panneau représentant toute l'humanité des petits post-its avec leurs réflexions sur la manière de transmettre leur foi.
Etait présent un groupe de scouts et guides qui venaient de passer la nuit en liaison par internet avec d'autres jeunes de par le monde.


C_redimensionner.jpg B_redimensionner.jpg

L'abbé Serge a parlé des Œuvres Pontificales Missionnaires qui ont pour but de promouvoir l'esprit missionnaire universel au sein du Peuple de Dieu, et qui a été initié, il y a près de deux siècles, par Pauline Jaricot qui a fondé l’œuvre de la Propagation de la Foi pour soutenir la mission sur tous les continents.
La quête de ce jour, de partout dans le monde, est versée aux Œuvres Pontificales Missionnaires pour permettre à l’Eglise de vivre, d’assurer sa croissance dans le monde et de favoriser l’annonce de l’Evangile sur les cinq continents.


 

... / ... Lire la suite


Connexion...
 Liste des membres Membres : 81

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 8
Agenda
Recherche



Haut