EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Covid 19 au jour le jour

Fermer Encyclique FRATELLI TUTTI - Commentaires

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Livret de Chants

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer 001 BEHREN

Fermer 001 BOUSBACH

Fermer 001 KERBACH

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Covid 19 au jour le jour - Confinement 07/12/20
 
Bonjour à tous, 

>
Au début de cette semaine, j'espère que chacun se porte bien... Nous continuons notre chemin de l'Avent pour être encore et toujours des disciples de sa lumière. Voici le lien vidéo qui pourra soutenir votre prière : https://youtu.be/87_plZXAOfQ

>
Je vous rappelle que demain, 8 décembre, nous fêterons l'Immaculée Conception. 
Pour honorer notre Mère, deux messes vous sont proposées : 
9h15 à St Remi suivie de l'adoration jusqu'à 11h avec possibilité de recevoir le sacrement de la réconciliation. 
18h à Spicheren. La messe sera précédée par un temps d'enseignement à 17h sur la Vierge Marie et le dogme de l'Immaculée Conception et elle sera suive par un temps d'adoration jusqu'à 20h avec possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation. 

>
 Pour infos,  notre évêque célébrera un temps de prière et de partage en notre cathédrale de Metz à 18h20. Il sera diffusée sur les ondes de RCF Jéricho Moselle ainsi que sur le site internet du diocèse.

>
A 19h, à l'invitation de notre évêque nous sommes invités à mettre une bougie sur le bord de nos fenêtres pour dire notre solidarité avec les personnes qui souffrent, ceux qui seuls ou angoissés pour l'avenir, pour les victimes de la crise économique et pour tous ceux qui leur viennent en aide. En pièce jointe vous trouverez l'affiche de cette proposition et la prière que nous pouvons dire lorsque nous allumons la bougie. 

>
Ci dessous, vous trouverez le message que le Pape François a donné hier midi, lors de la prière de l'Angelus. 

>
Je vous souhaite une bonne journée et vous assure de ma prière. 
Que Dieu vous garde 
Abbé Noël 

>


>
Angelus du 6 décembre 2020
Chers frères et sœurs, bonjour !
L’Evangile de ce dimanche (Mc 1,1-8) présente la figure et l’œuvre de Jean le Baptiste. Il a indiqué à ses contemporains un itinéraire de foi semblable à ce que l’Avent propose, à nous qui nous préparons à recevoir le Seigneur à Noël. Cet itinéraire de foi est un chemin de conversion. Que signifie le mot “conversion” ? Dans la Bible cela veut dire d’abord changer de direction et d’orientation ; et donc aussi changer notre façon de penser. Dans la vie morale et spirituelle, se convertir signifie se tourner du mal vers le bien, du péché vers l’amour de Dieu. C’est ce qu’enseignait le Baptiste, qui dans le désert de Judée « proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés » (v. 4).
Recevoir le baptême était un signe extérieur et visible de la conversion de ceux qui écoutaient sa prédication et qui se décidaient à faire pénitence. Ce baptême advenait par l’immersion dans l’eau du Jourdain, mais il était inutile s’il n’y avait pas de volonté de se repentir et de changer de vie. La conversion comporte la douleur pour les péchés commis, le désir de s’en libérer, la résolution de les exclure pour toujours de sa vie. Pour exclure le péché, il faut refuser aussi tout ce qui est lié à lui, les choses qui sont liées au péché : il faut refuser la mentalité mondaine, l’estime excessive des conforts, du plaisir, du bien-être, des richesses. Un exemple de ce détachement nous est donné encore une fois dans l’Evangile d’aujourd’hui, dans la figure de Jean le Baptiste : un homme austère, qui renonce au superflu et recherche l’essentiel. C’est le premier aspect de la conversion : détachement du péché et de la mondanité. Commencer un chemin de détachement vis-à-vis de ces choses.
 
L’autre aspect de la conversion est la fin du chemin, qui est la recherche de Dieu et de son royaume. Détachement vis-à-vis des choses mondaines et recherche de Dieu et de son Royaume. L’abandon du confort et de la mentalité mondaine n’est pas une fin en soi, ce n’est pas une ascèse pour faire pénitence, le chrétien n’est pas un fakir, c’est une autre chose : le détachement n’est pas une fin en soi, il vise la réalisation de quelque chose de plus grand, c’est-à-dire le royaume de Dieu, la communion avec Dieu, l’amitié avec Dieu. Mais cela n’est pas facile, parce qu’il y a tant de liens qui nous relient au péché. Ce n’est pas facile, la tentation nous tire toujours vers le bas. Les choses qui nous relient au péché sont l’inconstance, le découragement, la méchanceté, les environnements nocifs, les mauvais exemples. Parfois l’élan que nous ressentons pour le Seigneur est trop faible et il semble presque que Dieu se taise ; ses promesses de consolation, comme l’image du pasteur attentif et prompt, qui résonne aujourd’hui dans la lecture d’Isaïe (cf. Is 40,1.11), nous semblent lointaines et irréelles. Et alors l’on est tenté de dire qu’il est impossible de se convertir vraiment. Combien de fois avons-nous senti ce découragement : « Non, je n’y arrive pas, je commence un peu et puis je rebrousse chemin », et cela est mauvais. Mais c’est possible. Quand te vient le découragement, ne reste pas là car ce sont des “sables mouvants”, les sables mouvants d’une existence médiocre. C’est cela la médiocrité.
Que peut-on faire dans ces cas, quand on voudrait avancer mais que l’on sent qu’on n’y arrive pas ? Avant tout, nous souvenir que la conversion est une grâce, personne ne peut se convertir par ses propres forces, c’est une grâce que te donne le Seigneur, donc demande à Dieu la force, demande à Dieu qu’il te convertisse. Nous nous convertissons vraiment dans la mesure où nous nous ouvrons à la beauté, à la bonté, à la tendresse de Dieu. Pensez à la tendresse de Dieu. Dieu n’est pas un père mauvais, un père méchant, il est tendre, il nous aime tant, comme le Bon Pasteur qui cherche le petit dernier de son troupeau. Il est amour, et la conversion, c’est une grâce de Dieu : commence à marcher, parce que c’est lui te met sur ce chemin, et tu verras qu’il arrivera. Prie, marche, et tu feras toujours un pas en avant.
Que la Très Sainte Vierge, que nous célébrerons après-demain comme l’Immaculée, nous aide à nous détacher toujours plus du péché et des mondanités, pour nous ouvrir à Dieu, à sa parole, à son amour qui régénère et qui sauve.  
>

>
Paroles du pape après l’angélus
>
> Chers frères et sœurs,
> Je vous salue de tout cœur, vous ici présents – avec ce mauvais temps, vous êtes courageux ! – romains et pèlerins, et tous ceux qui suivent à travers les médias.
> Comme vous le voyez, le sapin de Noël a été installé sur la place, et la crèche est en préparation. Ces jours-ci, ces signes de Noël sont faits dans de nombreuses maisons, pour la joie des enfants… et aussi des grands ! Ce sont des signes d’espérance, spécialement en ces temps difficiles. Faisons en sorte de ne pas nous arrêter au signe, mais d’aller à son signifiant, c’est-à-dire à Jésus, à l’amour de Dieu qu’Il nous a révélé, d’aller à la bonté infinie qu’il a fait resplendir sur le monde. Aucune pandémie, aucune crise ne peut éteindre cette lumière. Laissons-la entrer dans notre cœur, et tendons la main à celui qui en a le plus besoin. Ainsi Dieu naîtra à nouveau en nous et au milieu de nous.

 

 
Lundi 7 décembre
2ème semaine de l’Avent
 
 Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.
 
Fais-nous marcher à ta lumière
Sur les chemins de ton esprit
Ouvre les yeux de notre terre
Au grand soleil du jour promis

                        Quel est le peuple ou la nation
                        Qui partira vers ta montagne ?
                        Celui qui cherche au mont Sion
                        La loi d'amour et de partage :
                        C'est lui l'étoile d'avenir
                        Tant que sa foi pourra tenir.
 
Parole de Dieu
 
Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité sur la terre pour pardonner les péchés—Jésus s’adressa à celui qui était paralysé—je te le dis, Lève-toi, prends ta civière et retourne dans ta maison. (Lc5, 24)
 
Méditation
 
Lumières
 
En voyant les rues et les places des villes décorées par des illuminations resplendissantes, rappelons-nous que ces lumières           évoquent une autre lumière, invisible aux yeux mais non au cœur. Alors que nous allumons les bougies dans les églises ou l’illumination de la crèche et de l’arbre de Noël dans les maisons, que notre âme s’ouvre à la véritable lumière spirituelle apportée à tous les Hommes de bonne volonté. (Benoit XVI, Audience général, 21/12/2005)
 
Prière pour le temps de l’Avent
 
Ta lumière
 
Dès mon enfance, tu as déposé sur mon âme ta lumière, cette source de vie à rayonner pour d’autres. Pourtant aujourd’hui, je la vois là, figée, paralysée, gisant au fond de moi comme pierre de marbre.
 
Alors, en ce temps de l’Avent, je me tiens devant toi en attente du miracle de Noël :  je voudrais seulement que tu m’aides, Seigneur, à redonner son mouvement à ta lumière dans ma vie.  Ce désir de toi qui a résisté à la traversée de tout mon temps... Prends-le. Je sais ce que tu peux faire avec peu.
 
Et encore n’oublie pas ceux qui m’entourent et que j’aime et même ceux que j’aime moins.  Et aussi ceux lointains que je ne connais pas. Enfin tous ceux qui habitent notre terre menacée aujourd’hui de perdre ta lumière. Seigneur, s’il te plaît, prépare-nous au miracle de Noël !
 
 

Lumière d’espérance
 
J’allume une bougie pour dire ma solidarité avec ceux qui souffrent, ceux qui sont seuls ou angoissés pour leur avenir, pour les victimes de la crise économique et pour tous ceux qui leur viennent en aide.
 
 
Si je suis croyant, je peux associer à mon geste, une prière de demande à Marie :
 
Notre-Dame, toi qui veilles sur notre pays depuis des siècles,
éclaire-nous dans la longue nuit de cette crise sanitaire et sociale.
 
Vierge Marie, protège les habitants de Moselle, de notre pays et du monde,
entoure de ta douceur maternelle ceux qui souffrent,
apporte courage et réconfort à ceux qui doutent.
 
O toi notre Mère, viens en aide aux soignants et aux aidants,
éclaire de ta bienveillance ceux qui dirigent, console ceux qui pleurent,
inspire nous les gestes d'amitié et de réconfort
et donne l’espérance à ceux qui cherchent la Lumière.
 
Que cette bougie allumée en signe de solidarité, d’amour et de paix
soit l’expression de notre ferveur et en particulier de ma prière
pour ………………… que je te confie.
 
Amen.


Date de création : 07/12/2020 @ 16:15
Dernière modification : 07/12/2020 @ 16:15
Catégorie : Covid 19 au jour le jour
Page lue 554 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 193

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 15
Agenda
Recherche



Haut