EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Covid 19 au jour le jour

Fermer Encyclique FRATELLI TUTTI - Commentaires

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Livret de Chants

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer 001 BEHREN

Fermer 001 BOUSBACH

Fermer 001 KERBACH

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Covid 19 au jour le jour - Confinement 21/12/20
Bonjour à tous, 
 
Aujourd'hui je vous partage le discours prononcé par le pape François hier lors de l'angelus, à la suite de Marie, il exhorte à dire "oui" sans remettre à plus tard. 
 
En ce 21 décembre, veuillez trouver l'antienne du jour ainsi qu'un lien vidéo pour écouter la version grégorienne : https://youtu.be/K_PFJ0Fkzs0
 
« Ô Orient, splendeur de la lumière éternelle et Soleil de justice : viens illuminer ceux qui sont assis à l’ombre de la mort » (Ps 106, 10)

« Ô Oriens, splendor lucis æternæ, et sol iustitiæ : veni, et illumina sedentes in tenebris et umbra mortis ».

Ô Soleil levant : À partir d'aujourd'hui, les « antiennes Ô » nous entraînent dans une nouvelle étape. Au long des siècles, le Père a révélé Son dessein d'amour, mais vient le temps de Sa réalisation. Et, pour ce faire, Dieu a suscité des hommes et des femmes attentifs et fidèles à Ses promesses. Zacharie et sa femme Élisabeth sont les premiers à apercevoir les lueurs du « Soleil levant qui illumine ceux qui habitent les ténèbres et l'ombre de la mort », ils nous invitent à prier avec davantage d'insistance pour qu'advienne le salut définitif : « Viens, Seigneur, viens nous sauver ! » 
 
Et comme chaque jour en pièce jointe vous trouverez la prière et le lien vidéo : 
 
Je vous souhaite une bonne journée 
Que Dieu vous garde 
Abbé Noël 
 
Angelus du 20 décembre 
Parole du pape François
 
 
Chers frères et sœurs, bonjour !
En ce quatrième et dernier dimanche de l’Avent, l’Evangile nous repropose le récit de l’Annonciation. «Réjouis-toi», dit l’ange à Marie, « voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus » (Lc 1,28.31). Cela semble une annonce de pure joie, destinée à rendre la Vierge heureuse : qui parmi les femmes de ce temps ne rêvait pas de devenir la mère du Messie ? Mais, avec la joie, ces paroles annoncent à Marie une grande épreuve. Pourquoi ? Parce qu’à ce moment là elle était «fiancée»… (v. 27) à Joseph. Dans cette situation, la Loi de Moïse établissait qu’il ne devait pas y avoir de rapports et de cohabitation. Donc, en ayant un fils, Marie aurait enfreint la Loi, et la peine était terrible pour les femmes : la lapidation était prévue (cf. Dt 22,20-21).
Le message divin aura certainement rempli le cœur de Marie de lumière et de force ; cependant, elle se retrouvait devant un choix crucial : dire “oui” à Dieu en risquant tout, y compris sa vie, ou décliner l’invitation et poursuivre son chemin ordinaire.
Que fait-elle ? Elle répond ainsi : « Que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1,38). Advienne: c’est le fameux fiat de Marie. Mais dans la langue d’origine de l’Evangile il y a quelque chose de plus. L’expression verbale indique un désir fort, la volonté ferme que quelque chose se réalise. En d’autres termes, Marie ne dit pas : “Si cela doit advenir, que cela advienne… si on ne peut pas faire autrement…”. Non, elle n’exprime pas une acceptation faible et soumise, mais un désir fort et vif. Elle n’est pas passive, mais active. Elle ne subit pas Dieu, elle adhère à Dieu. C’est une amoureuse disposée à servir son Seigneur en tout et tout de suite. Elle aurait pu demander un peu plus de temps pour y penser, ou plus d’explications sur ce qui allait se passer ; peut-être poser quelque condition… Au contraire elle ne prend pas de temps, elle ne fait pas attendre Dieu, elle ne diffère pas.
Pensons à nous à présent : si souvent notre vie est faite de reports, y compris notre vie spirituelle ! Par exemple je sais que cela me fait du bien de prier, mais aujourd’hui je n’ai pas le temps… “demain, demain, demain, demain…” Nous reportons les choses : je le ferai demain. Je sais qu’il est important d’aider telle personne – oui je dois le faire : je le ferai demain. C’est la chaîne des demains. Reporter les choses. Aujourd’hui, au seuil de Noël, Marie nous invite à ne pas remettre à plus tard, à dire “oui”. “Je dois prier ?”, “oui, et je prie”. “Je dois aider les autres ? Oui” Comment faire ? Je le fais. Sans reporter. Chaque “oui” coûte. Chaque “oui” coûte mais toujours moins que ce qu’a coûté à Marie ce “oui” courageux, ce “oui” prêt, ce « que tout m’advienne selon ta parole » qui nous a apporté le salut.
Et nous, quel “oui” pourrions-nous dire? En ces temps difficiles, au lieu de nous plaindre de ce que la pandémie nous empêche de faire, faisons quelque chose pour ceux qui ont moins: non pas un énième cadeau pour nous et nos amis, mais pour une personne dans le besoin à laquelle personne ne pense ! Et un autre conseil : pour que Jésus naisse en nous, préparons notre coeur, allons prier. Ne nous laissons pas “conduire” par le consumérisme : “je dois acheter les cadeaux, je dois faire ceci et cela…”. Cette frénésie de faire tant de choses… l’important est Jésus. Le consumérisme, frères et soeurs, nous a séquestré Noël. Le consumérisme n’est pas dans la mangeoire de Bethléem : c’est la réalité, la pauvreté, l’amour, qui y sont. Préparons notre coeur comme l’a fait Marie : libéré du mal, accueillant, prêt à accueillir Dieu.
« Que tout m’advienne selon ta parole ». C’est l’ultime phrase de la Vierge en ce dernier dimanche de l’Avent, et c’est l’invitation à faire un pas concret vers Noël. Car si la naissance de Jésus ne touche pas notre vie – la mienne, la tienne, toutes – elle est en vain. Dans l’Angélus maintenant nous allons dire nous aussi “que tout m’advienne selon ta parole ”: que la Vierge Marie nous aide à le dire par notre vie, par notre attitude de ces derniers jours, pour bien nous préparer à Noël.   





Dimanche 20 décembre 2020
4ème semaine de l’Avent
Semaine préparatoire à Noël 

 
 Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.
 
Fais-nous marcher à ta lumière
Sur les chemins de ton esprit                      
Ouvre les yeux de notre terre                       
Au grand soleil du jour promis
 
Il vient le temps des grands réveils
            Et des porteurs de l'espérance.
            Nous sortirons de nos sommeils
            Si les prophètes font violence.
            Que chaque étoile de l'Avent
            Crie l'évangile à tout vivant !                  
 
Parole de Dieu
 
                        Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des parolesqui lui furent dites de la part du Seigneur. » (Mt1, 41-45)
 
Méditation
 
La lumière de Noël
 
« Ô Astre qui surgit, splendeur de la lumière éternelle, Soleil de justice :  viens, illumine ceux qui gisent dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort ». En faisant nôtre cette invocation de la liturgie d'aujourd'hui, nous demandons au Seigneur de hâter son avent glorieux parmi nous, parmi tous ceux qui souffrent, car ce n'est qu'en Lui que peuvent être comblées les attentes authentiques du cœur humain. Que cet Astre de lumière, qui ne décline jamais, nous transmette la force pour suivre toujours le chemin de la vérité, de la justice et de l’amour ! (Benoit XVI, audience, 21/12/2008)
 
Prière pour le temps de l’Avent
 
Ta lumière
 
Dès mon enfance, tu as déposé sur mon âme ta lumière, cette source de vie à rayonner pour d’autres. Pourtant aujourd’hui, je la vois là, figée, paralysée, gisant au fond de moi comme pierre de marbre.
 
Alors, en ce temps de l’Avent, je me tiens devant toi en attente du miracle de Noël :  je voudrais seulement que tu m’aides, Seigneur, à redonner son mouvement à ta lumière dans ma vie.  Ce désir de toi qui a résisté à la traversée de tout mon temps... Prends-le. Je sais ce que tu peux faire avec peu.
 
Et encore n’oublie pas ceux qui m’entourent et que j’aime et même ceux que j’aime moins.  Et aussi ceux lointains que je ne connais pas. Enfin tous ceux qui habitent notre terre menacée aujourd’hui de perdre ta lumière. Seigneur, s’il te plaît, prépare-nous au miracle de Noël !


 

Date de création : 21/12/2020 @ 09:36
Dernière modification : 21/12/2020 @ 09:36
Catégorie : Covid 19 au jour le jour
Page lue 282 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 66

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 14
Agenda
Recherche



Haut