EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Covid 19 au jour le jour

Fermer Encyclique FRATELLI TUTTI - Commentaires

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Livret de Chants

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer Conseils de fabrique

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer BOUSBACH

Fermer Behren-Messes à l'EHPAD

Fermer Behren-lès-Forbach

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer KERBACH

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Covid 19 au jour le jour - Confinement 12 /11/20
Bonjour à tous, 
 
Aujourd'hui, je vous partage la catéchèse que le Pape François a donnée hier. Il poursuit le cycle sur la prière en abordant la persévérance dans la prière. 
 
PAPE FRANÇOIS
AUDIENCE GÉNÉRALE
Bibliothèque du palais apostolique
Mercredi 11 novembre 2020

Catéchèse - 14. La prière persévérante
Chers frères et sœur, bonjour!
Nous continuons les catéchèses sur la prière. Quelqu'un m'a dit: «Vous parlez trop sur la prière. Ce n'est pas nécessaire». Si, c'est nécessaire. Parce que si nous ne prions pas, nous n'aurons pas la force d'avancer dans la vie. La prière est comme l'oxygène de la vie. Prier, c'est attirer sur nous la présence de l'Esprit Saint qui nous fait toujours avancer. C'est pour cette raison que je parle tant sur la prière.
Jésus a donné l'exemple d'une prière continue, pratiquée avec persévérance. Le dialogue constant avec le Père, dans le silence et dans le recueillement, est le centre de toute sa mission. Les Evangiles nous rapportent également les exhortations à ses disciples, pour qu'ils prient avec insistance, sans se lasser. Le Catéchisme rappelle les trois paraboles contenues dans l'Evangile de Luc qui souligne cette caractéristique de l'oraison (cf. CEC, n. 2613) de Jésus.
La prière doit tout d'abord être tenace: comme le personnage de la parabole qui, devant accueillir un hôte arrivé à l'improviste, va frapper en pleine nuit chez un ami et lui demande du pain. L’ami lui répond “non!”, parce qu'il est déjà au lit, mais il insiste et insiste jusqu'à ce qu'il l'oblige à se lever et à lui donner le pain (cf. Lc 11, 5-8). Une demande tenace. Mais Dieu est plus patient que nous, et celui qui frappe avec foi et persévérance à la porte de son cœur n'est pas déçu. Dieu répond toujours. Toujours. Notre Père sait bien de quoi nous avons besoin; l’insistance ne sert pas à l'informer ou à le convaincre, mais elle sert à alimenter en nous le désir et l'attente.
La deuxième parabole est celle de la veuve qui s'adresse au juge pour qu'il l'aide à obtenir justice. Ce juge est corrompu, c'est un homme sans scrupules, mais à la fin, exaspéré par l'insistance de la veuve, il se décide à la satisfaire (cf. Lc 18, 1-8). Et il pense: «Il vaut mieux que je résolve son problème et que je m'en débarasse, et qu'elle arrête de venir sans cesse se plaindre à moi». Cette parabole nous fait comprendre que la foi n'est pas l'élan d'un moment, mais une disposition courageuse à invoquer Dieu, également à “discuter” avec Lui, sans se résigner devant le mal et l'injustice.
La troisième parabole présente un pharisien et un publicain qui vont prier au Temple. Le premier s'adresse à Dieu en se vantant de ses mérites; l’autre se sent indigne ne serait-ce que d'entrer dans le sanctuaire. Cependant, Dieu n'écoute pas la prière du premier, c'est-à-dire des orgueilleux, alors qu'il exauce celle des humbles (cf. Lc 18, 9-14). Il n'y a pas de vraie prière sans esprit d'humilité. C'est précisément l'humilité qui nous conduit à demander dans la prière.
L’enseignement de l'Evangile est clair: on doit toujours prier, même quand tout semble vain, quand Dieu nous apparaît sourd et muet et qu'il nous semble perdre notre temps. Même si le ciel s'assombrit, le chrétien ne n'arrête pas de prier. Son oraison va de pair avec la foi. Et la foi, en de nombreux jours de notre vie, peut sembler une illusion, une fatigue stérile. Il y a des moments sombres dans notre vie et dans ces moments, la foi semble une illusion. Mais pratiquer la prière signifie également accepter cette fatigue. «Père, je vais prier et je ne ressens rien... je me sens comme ça, avec le cœur sec, avec le cœur aride». Mais nous devons aller de l'avant, avec cette fatigue des moments difficiles, des moments où nous ne ressentons rien. De nombreux saints et saintes ont fait l'expérience de la nuit de la foi et du silence de Dieu – quand nous frappons et que Dieu ne répond pas – et ces saints ont été persévérants.
Dans cette nuit de la foi, celui qui prie n'est jamais seul. En effet, Jésus n'est pas seulement témoin et maître de prière, il est davantage. Il nous accueille dans sa prière, pour que nous puissions prier en Lui et à travers Lui. Et cela est l'œuvre de l'Esprit Saint. C'est pour cette raison que l'Evangile nous aider à prier le Père au nom de Jésus. Saint Jean rapporte ces paroles du Seigneur: «Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, pour que le Père soit glorifié dans le Fils» (14, 13). Et le Catéchisme explique que «la certitude d'être exaucés dans nos demandes est fondée sur la prière de Jésus» (n. 2614). Celle-ci donne les ailes que la prière de l'homme a toujours désiré posséder.
Comment ne pas rappeler ici les mots du psaume 91, riches de confiance, jaillis d'un cœur qui espère tout de Dieu: «Il te couvre de ses ailes, tu as sous son pennage un abri. Armure et bouclier, sa vérité. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, ni la peste qui marche en la ténèbre, ni le fléau qui dévaste à midi» (vv. 4-6). C'est dans le Christ que s'accomplit cette prière splendide, c'est en Lui que celle-ci trouve sa pleine vérité. Sans Jésus, nos prières risqueraient de se réduire à des efforts humains, destinés le plus souvent à l'échec. Mais Il a pris sur Lui chaque cri, chaque gémissement, chaque joie, chaque supplique… chaque prière humaine. Et n'oublions pas l'Esprit Saint qui prie en nous; il est Celui qui nous amène à prier, qui nous amène à Jésus. Il est le don que le Père et le Fils nous ont donné pour aller à la rencontre de Dieu. C'est l'Esprit Saint, quand nous prions, c'est l'Esprit Saint qui prie dans nos cœurs.
Le Christ est tout pour nous, même dans notre vie de prière. C'est ce que disait saint Augustin avec une expression éclairante que nous trouvons dans le Catéchisme: Jésus «prie pour nous en tant que notre prêtre, il prie en nous en tant que notre tête, il est prié par nous en tant que notre Dieu. Reconnaissons donc en Lui nos voix et sa voix en nous» (n. 2616). Et c'est pour cela que le chrétien qui prie ne craint rien, il se remet à l'Esprit Saint, qui nous a été donné comme don et qui prie en nous, en suscitant la prière. Que ce soit l'Esprit Saint, Maître de prière, à nous enseigner la voie de la prière.

Je salue cordialement les personnes de langue française. Aujourd’hui, dans plusieurs pays, on célèbre le souvenir des morts des guerres. Que notre prière pour toutes les victimes de la violence dans le monde nous incite à être des instruments de paix et de réconciliation. Que Dieu vous bénisse !
A chacun et chacune de vous, je vous souhaite une belle journée 
Que Dieu vous bénisse et vous garde
Abbé Noël



Vivre en disciple missionnaire en temps de confinement
 
Jeudi 12 novembre
 
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 
Seigneur, unis à ma communauté de paroisses, je me mets en ta présence en invoquant l’Esprit Saint.
 
L’invocation à l’Esprit Saint peut être chanté ou simplement lue.
 
https://www.youtube.com/watch?v=9imWGPBeYWw
 
Viens, Esprit de sainteté,
Viens, Esprit de Lumière,
Viens, Esprit de Feu,
Viens nous embraser.
 
1 - Viens, Esprit du Père, sois la lumière,
fais jaillir des cieux ta splendeur de Gloire.
 
2 - Viens, onction céleste, source d’eau vive,
affermis nos cœurs et guéris nos corps.
 
3 - Esprit d’allégresse, joie de l’Église,
fais jaillir des cœurs le chant de l’Agneau.
4 - Fais-nous reconnaître l’Amour du Père
et révèle-nous la face du Christ.
 
5 - Feu qui illumines, Souffle de Vie,
Par Toi resplendit la Croix du Seigneur.
 
6 - Témoin véridique, tu nous entraînes
À proclamer : Christ est ressuscité !

 
Evangile de Jésus Christ selon saint Luc
 
En ce temps-là, comme les pharisiens demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu, il prit la parole et dit : « La venue du règne de Dieu n’est pas observable. On ne dira pas : “Voilà, il est ici !” ou bien : “Il est là !” En effet, voici que le règne de Dieu est au milieu de vous. » Puis il dit aux disciples : « Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : “Voilà, il est là-bas !” ou bien : “Voici, il est ici !” N’y allez pas, n’y courez pas. En effet, comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon d’un bout à l’autre, ainsi le Fils de l’homme, quand son jour sera là. Mais auparavant, il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. »   
– Acclamons la Parole de Dieu.
 
Prendre un temps de silence pour laisser la Parole entrer en nous.
 
 
 
L’évangile dans la vie : De la même façon que je ne peux reconnaître le Fils de Dieu sous les traits du serviteur souffrant sans la foi, je ne peux observer la venue du règne de Dieu avec mes yeux de chair. Il est déjà là et je ne le vois pas. Pourtant, je vis de sa présence. Il est plus intime à moi-même que moi-même et lorsqu’au dernier jour il se dévoilera, je le reconnaîtrai. 
 
Louons Dieu avec l’Eglise : Ps 143
 
Qu’est ce que l’homme, pour que tu le connaisses, Seigneur, le fis d’un homme, pour que tu comptes avec lui ?
           
Notre Père
 
Prions.
Marie, Mère des prêtres, nous vous confions tous les prêtres, ceux qui ont croisé notre route et ceux que nous ne connaissons pas : donnez-leur la grâce de la fidélité à leur vocation.  Amen.
 
Prière à Marie
 
 Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.
 


Date de création : 12/11/2020 @ 09:39
Dernière modification : 12/11/2020 @ 09:39
Catégorie : Covid 19 au jour le jour
Page lue 152 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 60

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 17
Agenda
Recherche



Haut