EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Covid 19 Reprise après le confinement

Fermer Covid 19 au jour le jour

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer Conseils de fabrique

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer BOUSBACH

Fermer Behren-Messes à l'EHPAD

Fermer Behren-lès-Forbach

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer KERBACH

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Covid 19 au jour le jour - Envoi 23 du 08/04/20
Envoi 23- « triduum pascal »             du mercredi 8/4/20
 
Nous entrons demain, dans le « triduum pascal », trois jours pendant lesquels l'Église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus et qui s'étend de la messe du soir du Jeudi Saint aux vêpres du dimanche de Pâques.
La messe chrismale du Jeudi Saint au matin où l’évêque entouré des prêtres du diocèse bénissait les saintes huiles : huile des catéchumènes, huile des malades et Saint Chrême, pour raison pratique, en Moselle, avait lieu le mercredi matin. On se faisait toujours une joie de nous retrouver autour de notre évêque à cette messe et au repas fraternel qui suivait. Aujourd’hui je parle au passé, mais le temps reviendra où nous pourrons tout conjuguer au présent. Le Jeudi Saint c’est la fête des prêtres serviteurs de l’Eucharistie.
 
Et le soir nous célébrons la messe en mémoire de la Cène du Seigneur.
Seule messe que nous avions vécue l’an passé à Kerbach avec nos deux communautés de paroisses. Cette année nous devions célébrer la Cène du Seigneur à Spicheren. Merci à Jean Marie Stebach pour toute l’énergie qu’il a donné pour réaliser le programme, le livret de partitions distribué à tous les membres des chorales de nos six paroisses. Merci à vous, les membres des chorales qui avez répondu à l’appel et participé aux répétitions.  Les chants appris ensemble pourront résonner en vous comme une prière.
Voici les différents rendez-vous pour vous unir par la prière et la communion spirituelle à Notre Seigneur Jésus-Christ
 
A 11h : émission Routes diocésaines, suivie à 11h30 de Midi Moselle. RCF Jerico*
A 18 h : L’office du Jeudi Saint célébré par Mgr Lagleize, Mgr Vuillemin et les deux vicaires généraux sera diffusé en direct de la chapelle Sainte-Glossinde de l’évêché sur RCF Jerico Moselle et sur la page Facebook du diocèse (@Catho.Metz). Cette diffusion vidéo sera reprise sur le site du diocèse de Metz (https://metz.catholique.fr). Après l’office, l’abbé Stéphane Jourdain proposera un plateau avec Mgr Lagleize, jusqu’au passage d’antenne sur le national avec une émission spéciale.
18h : Office du Jeudi Saint en direct de Rome avec le pape (KTO TV)
 
17h     : en privé, abbé Serge Philippi à St Remi-Kerbach
19h30 : en privé, abbé Paul Panicz à St Laurent-Spicheren
 
Nous restons en union de prière avec tous nos proches qui ont perdu un être cher, parfois deux personnes, épouse-époux.
Continuons de porter dans la prière tous nos malades.
 
Restons unis dans la prière
Bien fraternellement, Serge
 
*RCF Jerico Moselle : Metz 102 / Moselle Est 101.3 / Sarrebourg 91 / Saulnois 97.4 / Thionville 94
et sur internet : rcf.fr ou par l’appli RCF
 

https://www.ktotv.com/video/00329801/2020-04-08-messe-santa-marta-7h00
Textes du jour : https://www.aelf.org/2020-04-08/romain/messe
Intention du jour
Prions aujourd’hui pour les personnes qui, en ce temps de pandémie, font commerce, profitent de la nécessité du besoin des autres, et les vendent. Les mafieux, les usuriers et tant d’autres…
Que le Seigneur touche leur cœur et les convertisse.
 
 
Homélie du saint Père
 Mercredi 8 avril 2020

 
Mercredi saint est appelé aussi le mercredi de la trahison. Un jour dans lequel on souligne la trahison de Judas. Judas vend le maître. Nous pensons au fait de vendre les gens, comme on a fait pour les esclaves d’Afrique. Pensons par exemple au commerce de ces jeunes filles vendues à d’Aesch. C’est une chose un peu lointaine, mais aujourd’hui aussi on vend des gens, tous les jours. Il y a des judas qui vendent leurs frères et sœurs, en les exploitant, en ne les payant pas, en ignorant leurs droits et leurs devoirs. Ils vendent parfois même les choses les plus chères. Pour être plus commode, un homme est capable d’éloigner ses parents et de ne plus les voir, les mettent dans une maison de retraite pour être plus tranquille. Il y a un proverbe qui dit, « celui là est capable de vendre sa propre mère… »  Et bien c’est vrai…  pour être tranquille.
Aujourd’hui le commerce humain est comme aux premiers temps. On le fait. Parce que Jesus l’a dit, non ? On a donné à l’argent une seigneurie. Jésus a dit on ne peut servir à la fois Dieu et l’argent. C’est l’unique chose que Jésus met à la hauteur de Dieu. Où tu sert Dieu et tu seras libre dans l’adoration, dans le service, ou tu sers l’argent et tu seras esclave. C’est ce que Jésus nous dit. C’est ça l’option. Et beaucoup de gens veulent servir à la fois Dieu et l’argent et cela on ne peut pas le faire. A la fin ils font semblant de servir Dieu, alors qu’ils servent l’argent. Ce sont des exploiteurs cachés, socialement impeccable, mais dans l’ombre, sous la table, ils font du commerce avec des gens mais ça ne leur rapporte pas. L’exploitation humaine, vendre son prochain…
Judas est parti et à laissé des disciples, mais ce ne sont pas, en fait des disciples. Comment était la vie de Judas, ça, on ne le sait pas, un jeune homme normal peut-être et le seigneur l’a appelé à être disciple, mais il n’a jamais réussi à l’être. Il n’avait pas la bouche, ni le cœur du disciple, comme on l’a lu dans la première lecture.  Il était faible, mais Jésus l’aimait. Ca veut dire que c’était une personne digne. Ensuite, l’Evangile nous fait comprendre qu’il aimait l’argent. Dans la maison de Lazare, quand marie oint les pieds de Jésus avec ce parfum si cher, il lui fait une réflexion. Et Jean souligne : « il ne disait pas ça parce qu’il aimait les pauvres, mais parce qu’il aimait l’argent ». L’amour de l’argent l’avait porté en dehors des règles, à voler et de voler à trahir, il y a un tout petit pas à franchir. Celui qui aime trop l’argent, trahit pour en avoir plus, toujours, c’est une règle, c’est un fait. Et judas, ce jeune homme, peut-être bon,  finit comme traitre, au point d’aller au marché vendre, d’aller voir les chefs des prêtres, « combien voulez-vous me donner pour que je vous le livre ?», directement.
Une chose qui attire mon attention est que Jésus ne l’appelle jamais « traitre ». Il dit qu’il sera trahi, mais il ne lui dit pas « traitre », il ne dit pas « vat-en traitre », jamais, au contraire, il l’appelle « ami », l’embrasse »… le mystère de Judas.  Je ne sais pas quel est ce mystère…
Jésus fait une menace très forte, « attention à celui par qui le Fils de l’homme est trahit, mieux vaudrait pour lui qu’il ne soit jamais né, cet homme là ».
Ca veut dire que Judas est en enfer ?  Je ne sais pas !
Cela me fait penser à une autre chose plus réelle, plus d’aujourd’hui. Le diable entre dans Judas. C’est le diable qui l’a conduit en dehors et l’a conduit à ce point là. Et comment finit l’histoire ? Le diable n’est pas fiable. Il te promet tout, il te fait voir tout, te fait miroiter des choses, mais à la fin il te laisse tout seul dans ton désespoir et tu mets fin à tes jours. Le cœur de Judas, tourmenté par la cupidité et tourmenté par l’amour pour Jésus, tourmenté par cet espèce de brouillard et  va donc voir les chefs des prêtres et ensuite il va voir les chefs des prêtres qui lui disent, « mais ce ne nous regarde pas, c’est ton affaire ! »  Et ils le laissent dans son désespoir.
Pensons à tant de judas institutionnalisés dans ce monde, qui exploitent les gens et pensons aussi au petit judas que chacun de nous a à l’intérieur de soi… c’est maintenant l’heure de choisir, entre la réalité ou les intérêts. Chacun de nous à la capacité de trahir, de vendre, de choisir ces propres intérêts. Chacun de nous à la possibilité de se laisser attirer par l’amour de l’argent ou des biens ou du bien être futur.
Judas, où es-tu ? C’est une demande que doit se faire chacun de nous… « Toi, le petit judas à l’intérieur, où es-tu » ?

 

Date de création : 08/04/2020 @ 18:03
Dernière modification : 08/04/2020 @ 18:05
Catégorie : Covid 19 au jour le jour
Page lue 172 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 66

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 12
Agenda
Recherche



Haut