EAP

Fermer Infos , rappels et annonces

Fermer L'Évangile et le Saint du jour

Fermer Covid 19 Reprise après le confinement

Fermer Covid 19 au jour le jour

Fermer Baptême

Fermer Communion

Fermer Confirmation

Fermer Mariage

Fermer Reconciliation

Fermer Funérailles-Nécrologie

Fermer Catéchuménat

Fermer Equipe d'Animation Pastorale

Fermer Les Messes

Fermer Mission italienne

Fermer Vos prêtres

Animations

Fermer Conseils de fabrique

Fermer PERMANENCE

Fermer Pastorale des MIGRANTS

Fermer Secours Catholique

Fermer Revue de Presse

Fermer Radio Jerico

Fermer Avent

Fermer BOUSBACH

Fermer Behren-Messes à l'EHPAD

Fermer Behren-lès-Forbach

Fermer Chorales

Fermer Club ACE Action Catholique des Enfants

Fermer DIVERS

Fermer Diaconia 2013

Fermer ECCLESIA

Fermer Emmaüs

Fermer Enfants de choeur

Fermer Epiphanie et Messe des Nations

Fermer Eveil à la Foi

Fermer Fêtes et Traditions

Fermer Interreligieux

Fermer KERBACH

Fermer MCR

Fermer PÂQUES

Fermer Top Louange

Fermer Veillée de Noël

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Covid 19 au jour le jour - Envoi 21 du 06/04/20
Menu
-Billet du jour.
-Homélie du pape François, dimanche des Rameaux, 5 avril https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-04/pape-francois-saint-pierre-semaine-sainte-dimanche-rameaux.html
-Homélie du Pape François Lundi 6 avril : en PJ
- Message du Pape 3 avril : https://www.youtube.com/watch?v=eB1fKrfOR1M

-Aux Nouvelles : Je vous invite à téléphoner à 18h30 à ce numéro, vous ajoutez le n° de conférence … et nous pourrons nous entendre à 50 personnes ! Nous pourrions dans un premier temps, chacun à son tour nous dire comment nous nous sentons… et terminer par Le Notre Père et la prière à Marie. Nous restons en communication ¼ d’heure.

Numéro de téléphone à appeler : 09 72 12 34 56
Numéro de conférence : 307914
- Solidarité : d’abord solidarité de proximité voir aussi éventuellement livraison en ligne sur  https://www.houra.fr .

- En Prime :

-          Clin d’œil : 7 curés chantent : https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=I1RcAHdOEro

-          Trouver la paix face à la peur d’Isabelle Padovani, formatrice CNV- Communication Non Violente. https://www.youtube.com/watch?v=7-6ZBy5jbQ0 4 avril 2020. J’avais envoyé un lien dans l’envoi 11 sur le thème : pandémie, le mécanisme de la peur, les prises de conscience auxquelles l'actualité peut conduire...

-----

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

Nous venons de vivre une fête des rameaux bien particulière. L’an passé qui aurait pu imaginer que nous ne puissions plus élever de rameaux de buis, dans nos régions, ravagés par la pyrale du buis ? Dans le sud, ou dans certaines régions d’Italie, c’était aussi l’absence d’olivier, en raison d’une bactérie, la Xylella fastidiosa, « bactérie tueuse d'oliviers ».

Et cette année c’est toute l’humanité qui est infestée par un virus. Cette fête des Rameaux nous ouvre à la Semaine Sainte.

En ce début de Semaine Sainte, je voudrais vous redire mon amitié, ma fraternité. Plus que jamais nous avons besoin de nous dire notre amitié, notre affection. Il peut y avoir toutes les analyses, toutes les accusations vis-à-vis de cette pandémie et ça ne manque pas à travers les réseaux sociaux ! Dans cette situation, je dois, nous devons garder toutes nos capacités d’émerveillement, face à toutes celles et tous ceux qui se donnent, par leur travail, par leur souci de l’entraide…et aussi par cette acceptation de privation de liberté, qui devient un acte de bravoure, quand les rayons du soleil viennent caresser notre terre*, une action efficace pour ne pas laisser prise au virus.

Que cette semaine où nous allons suivre le Christ jusqu’au plus profond de ses souffrances et de sa mort nous ouvre à la lumière de l’Espérance.

Nous découvrirons là quelque chose que nos sociétés ont fini par nous cacher, la mort fait partie de la vie. Et en prendre conscience, nous éveille à vivre pleinement notre vie, car la vie est un cadeau, un don gratuit. Soyons remplis de gratitude envers Celui qui prend le chemin de la Passion.

Ayons une pensée pour tous nos malades. Portons dans nos prières tous nos défunts.

 

Bien fraternellement, Serge


 Messe du 6 avril 2020
https://www.youtube.com/watch?time_continue=476&v=krm5xO3IAkk&feature=emb_title
texte du jour https://www.aelf.org/2020-04-06/romain/messe
 
Intention du jour
Je pense à un problème grave, parce qu’il part du monde. Je voulais qu’on prie pour le problème du surpeuplement dans les prisons, où il y a tant de gens qui sont en danger pendant cette pandémie et qui pourraient terminer dans un état grave.
Prions pour les responsables, ceux qui doivent prendre des décisions, pour qu’ils trouvent la voie juste et créative pour résoudre ce problème.
 
Homélie du saint Père

 
Cet extrait se termine par une observation : les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient et croyaient en Jésus.
L’autre jour nous avons vu les pas de la tentation,  la séduction initiale. La deuxième étape, cette tentation grandit… Mais il y a un autre pas qui va de l’avant, qui ne s’arrête pas.
Ici, Lazare était un témoin de la vie de Jésus.
Je voudrais aujourd’hui m’arrêter sur une parole de Jésus. Six jours avant la Pâques, nous sommes à la porte de la passion. Marie fait ce geste de contemplation ; Marthe servait, Marie ouvre la porte à la contemplation. Judas, lui, pense à l’argent. Il pense aux pauvres, il en parle, mais pas parce que ces pauvres l’importait, mais parce que c’est un voleur. Comme il tenait la caisse, il prenait ce qu’il mettait à l’intérieur. Toute cette histoire de l’administrateur qui n’est pas fidèle est toujours actuelle. Il y en a toujours, de ces serviteurs, de ses administrateurs. A notre niveau, pensons aussi à certaines organisation de bienfaisance, organisation humanitaire, qui ont tellement d’employés, tellement de personnel, une structure très riche de gens, et à la fin, il y a les pauvres, qui ne reçoivent que 40 °/°  parce qu’il faut préparer le salaire de tant de personnes. La réponse de Jésus est celle-là sur laquelle je voudrais m’arrêter : « les pauvres vous les avez toujours avec vous ». Ca c’est une vérité. Les pauvres, vous les avez toujours avec vous.  Ils sont là les pauvres, il y en a tant. Il y a le pauvre que nous voyons, mais c’est la part la moins importante, la plus grande quantité de pauvres c’est ceux que nous ne voyons pas, les pauvres cachés. Et nous ne les voyons pas parce que nous entrons dans cette culture de l’indifférence qui est négationniste : nous nions, « non, il n’y en a pas tant que ça », on ne les voit pas… de temps en temps, mais, nous diminuons cette réalité des pauvres, mais ils sont si nombreux, si nombreux. Si nous n’entrons pas das cette culture de l’indifférence, il y a une habitude de voir les pauvres,  comme une sorte de décor dans une ville, comme pourraient l’être des statues, il y a la petite vieille qui demande l’aumône, mais c’est une chose normale qui ferait partie de l’ornement de la ville, de voir des pauvres.
Mais, la grande majorité, sont des pauvres, victimes des politiques économiques et financières. Certaines statistiques récentes résument la situation : « il y a tellement d’argent dans les mains de peu de personnes et tant de pauvreté chez une grande majorité de personnes ».
C’est la pauvreté de tant de gens, victimes de l’injustice structurelle de l’économie mondiale.
Il y a tant de pauvres qui ont honte de dire, d’accepter qu’ils n’arrivent pas à boucler les fins de mois, il y en a tant qui vont cachés à la Caritas pour demander à manger, qui en ont honte.
Les pauvres sont beaucoup plus nombreux que les riches, tellement plus nombreux. Et ce que dit Jésus est vrai  « des pauvres vous en aurez toujours avec vous ». Mais moi, je me rends compte de cette réalité, et de cette réalité cachée de ceux qui ont honte de dire qu’ils ne parviennent pas à boucler les fins de mois.
Je rappelle qu’à Buenos air, on m’avait dit que, dans un bâtiment d’une ancienne usine, avait été habitée par une quinzaine de familles qui étaient arrivées les mois précédent. Et je suis allé dans cet endroit, il y avait des familles avec des enfants. Chacun avait trouvé un espace dans cette ancienne usine abandonnée. Et en les regardant j’ai vu que chaque famille avait des beaux meubles, ils avaient la télévision, mais ils s’étaient déplacé là-bas parce qu’ils ne pouvaient pas payer le loyer. Les nouveaux pauvres qui doivent laisser leur maison parce qu’ils ne peuvent pas la payer. C’est injustice de l’organisation économique ou financière qui les amène là-bas… et ils sont tellement nombreux ! A tel point que nous les rencontrerons lors du jugement dernier. La première question que nous posera Jésus sera « comment cela va avec les pauvres ? Est-ce que tu leur as donné à manger, est-ce que tu es allé les visiter en prison ? à l’hôpital ? Est-ce que tu as assisté la veuve et l’orphelin ? Parce que, là-bas, j’étais là ! C’est ce que nous dira Jésus, et c’est là dessus que nous serons jugés. Nous ne serons pas jugés par le luxe ou les voyages que nous faisons, ou l’importance sociale que nous pouvons avoir, non, mais sur notre rapport avec les pauvres. Et si, aujourd’hui, j’ignore les pauvres, je les laisse de côté, si je crois qu’ils n’existent pas, le Seigneur m’ignorera le jour du jugement. Quand Jésus dit : « les pauvres, vous en aurez toujours avec vous, ça veut dire : « Moi je serai toujours avec vous dans les pauvres, je serai présent là ».
Ca, ce n’est pas faire du communisme, ça c’est le centre de l’Evangile, au point que nous serons jugés là-dessus.
 


Date de création : 06/04/2020 @ 15:24
Dernière modification : 06/04/2020 @ 15:24
Catégorie : Covid 19 au jour le jour
Page lue 726 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 88

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 12
Agenda
Recherche



Haut